• 05Sep

    Être père ou mère est la plus grande et la plus belle expérience que l’on peut vivre. Toutefois, elle est fait aussi partie des étapes les plus difficiles. La responsabilité en tant que parent n’est jamais accomplie. Et ce, peu importe l’âge de vos enfants. Vous devez principalement les transmettre tout votre amour et les apprendre à différencier le bien et le mal. L’objectif principal d’un bon parent est de transmettre les bonnes valeurs à leurs progénitures afin de les armer décemment pour l’avenir. Mais de nos jours, de plus en plus de parents ont du mal à assumer ce rôle.

    enfant-parent

    Une indulgence trop excessive

                   De nos jours, ce sont les enfants qui font la loi. À 15 ans, c’est leur fille qui impose ses règles. Par conséquent, les parents sont obligés de respecter les nouvelles directives, sans un seul mot. Pourtant à mon époque, les rôles étaient encore bien distincts. L’autorité parentale avait encore toute sa raison d’être.

                   En me basant sur trois générations, je constate que l’édiction a réellement changé. Nous avons grandi dans un régime autoritaire, avec des injections claires que l’on devait respecter. D’ailleurs, si l’on osait désobéir, les punitions étaient là pour nous corriger. Aujourd’hui, le régime a évolué. L’enfant y règne comme roi suprême.

                   En quelques années, le taux de délinquance juvénile a augmenté de 41 %. Ce chiffre est alarmant, car il a doublé en vingt-cinq ans. On doit donc s’attendre à ce que la situation dégénère encore d’ici 10 ou 20 ans. Qu’est-ce que l’avenir réserve aux enfants, aux adolescents ? Face à cela, les parents sont impuissants. Certains démissionnent même de leur poste.

    À trop vouloir en faire, les parents détruisent l’éducation

                   Les parents ne sont pas seulement démissionnaires, ils sont fatigués et las de cette situation. La plupart d’entre eux vivent avec un lourd sentiment de culpabilité. Ils ont toujours voulu être des parents idéals et avoir des enfants idéals. Pourtant, l’enfant est imprévisible.

                   Les parents se mettent trop la pression, ils veulent tout bien faire et offrir le meilleur à leurs enfants. Et au final, ils se retrouvent avec des enfants rebelles, ingrats et surtout ingérables. Pour faire face à cela, ils préfèrent trouver d’autres solutions « matériels » pour calmer l’ambiance à la maison. Au fur et à mesure, les parents commencent à oublier ou même abandonner leurs droits. Plus de respects, plus de limites. Les enfants deviennent de plus en plus exigeants et la pression augmente de plus en plus chez les parents.

    Beaucoup trop de règles et d’interdit pour les parents

                   La société d’aujourd’hui a établi ses propres règles, ses propres interdits surtout au sujet de l’éducation. Tout le monde a leurs mots à dire. À cause de cela, la situation devient encore plus compliquée. Et les parents ne savent plus où donner de la tête face à cette vague de savoir-faire. Par une suite logique, l’autorité et l’éducation ne sont plus naturelles, la punition devient un acte honteux, l’interdit devient presque stressant.

                   Les thérapeutes familiales s’accordent également sur cette version. Les parents croulent dans le laisser-aller. Et les situations familiales compliquées viennent aggraver les choses  : divorce, monoparentalité, famille recomposée… etc. Pour cela, on ne peut pointer du doigt que la psychanalyse, l’immaturité des parents et surtout la crainte constante de dire non.

    enfant-modele

    Les mères sont beaucoup trop présentes dans la vie de leurs enfants

                   Cette situation concerne surtout les mères célibataires ou les mères divorcées. La mère de famille se sent alors en tord et essaye de combler le vide en surnourrissant son enfant. Elles considèrent que leur présence est fondamentale pour la vie de leur enfant. Ces femmes veulent être père et mère en même temps. Mais ce poids est beaucoup trop lourd à porter.

                   À force de cultiver ce genre d’éducation, la mère devient trop collante. Mais il ne faut jamais oublier que plus l’on est sur le dos de l’enfant, plus vous devez investir sur lui et plus il y aura des problèmes. Sans le faire exprès, l’enfant met en place un mécanisme d’opposition formel : il refuse de faire tout ce que vous lui dites et refuse même de se plier aux règles établies par la société. C’est la manière qu’il trouve pour mettre un peu plus de distance entre lui et ses parents.

    La position paternelle ne tient plus qu’à un fil

                   Les pères de mon époque étaient des chefs de famille, des pères autoritaires, mais aimants. Hélas, aujourd’hui ce n’est plus le cas pour la plupart d’entre eux. Ils n’arrivent plus à s’imposer, ils ne savent plus comment faire et délaissent tout le travail à la mère. Surtout si l’enfant devient incontrôlable. Et c’est d’ailleurs pour cela que les papas sont considérés comme « la deuxième maman » de la maison. Les enfants n’arrivent donc plus à distinguer le rôle du père et de la mère.

                   Pourtant, les enfants ont besoin d’un repère masculin positif. Pour que cela puisse se faire, l’homme à besoin de reprendre son rôle et sa place au sein de la famille. Les mères s’imposent plus facilement, face à cela les pères préfèrent rester au second plan. Les femmes gagnent du terrain et les hommes en souffrent.

    Où sont passées les vraies valeurs ?

                   La valeur familiale a presque perdu sa place. Dans le journal, on voit des faits vraiment horribles : des filles tuent leurs propres pères, des fils violent leurs propres sœurs. Et le plus dur dans cette situation c’est que ces enfants ne comprennent pas pourquoi ce geste est très mal.

                   Certains enfants veulent arrêter l’école en remettant en cause la situation de leurs parents chômeurs. Les valeurs sont totalement en crise, les enfants ne retrouvent plus leurs repères, l’éthique familiale n’est plus en place, les engagements ne sont plus respectés, le spirituel n’est plus nourri.

                   Mais la morale ne se met pas en place facilement, à cause de tout ce qu’on voit à la télé : des politiciens qui mentent comme ils respirent, des hommes d’affaires qui n’ont pas du mal à tuer pour de l’argent, des célébrités qui gagnent beaucoup d’argent en chantant et en faisant la Une de tous les magazines people.

One Response

  • Le monde dans lequel nous vivons est en train de pourrir l’éducation des enfants. Et les parents ne maitrisent plus la situation. Si l’on continue dans cette direction, nous ramènerons la planète dans une perte sans possibilité de faire marche arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos



Bonjour à tous mes chers lecteurs ! Mon nom est Georgiana ! Oui je sais, ce n’est pas très courant effectivement, mais à mon époque beaucoup plus de personnes portaient ce prénom. Et oui, j’ai 71 ans !

Depuis que je suis à la retraite, j’en ai profité pour faire tout ce dont j’avais toujours eu envie sans avoir de temps de m’y mettre. Je me suis donc replongée dans mon ancienne passion : la cuisine ! Je passe mes journées à tester de nouvelles recettes, inventer des plats, essayer différents restaurants et parler cuisine avec mes amies.

Je n’ai donc pas le temps de m’ennuyer une seconde. Ayant été enseignante toute ma vie, j’ai toujours aimé apprendre et transmettre mes connaissances. Je me suis alors lancée dans la rédaction de ce blog afin de partager avec tous ceux qui le souhaitent mes recettes de cuisine, mes coups de cœur et mes bons plans gastronomie. En plus de cela, j’apprends chaque jour petit à petit à utiliser mon ordinateur et Internet, ce merveilleux outil !

Vous l’aurez compris, nous allons parler cuisine du monde, alimentation et gastronomie, aussi bien salé que sucré (les bonbons !!), il y en aura pour tous les goûts sans vouloir faire de jeu de mot ! En vous souhaitant une bonne lecture, et un bon appétit,

Georgiana.

Approuvé par Georgiana !