• confiserie noel

    Noël approche à grands pas, il est temps de penser aux petites douceurs qui l’accompagnent ! Avec les confiseries, nos souvenirs d’enfance liés à cette période magique de l’année nous reviennent en mémoires. Mais comment choisir lesquelles (s’)offrir ?

    L’origine de la fête de Noël

    Fête chrétienne de la nativité célébrée le 25 décembre, la fête de Noël commémore depuis le 4ème siècle la naissance de Jésus de Nazareth. Cette date correspond au solstice d’hiver, autrefois fêté par les païens dans de nombreuses cultures, et symbolise pour les chrétiens Jésus « soleil de justice » et le début de l’année liturgique.

    Elle est désormais associée au Père Noël, aux retrouvailles familiales autour d’un bon repas, de sucreries et de cadeaux.

    Confiseries de Noël : un régal aussi bien pour les grands que pour les enfants

    Que serait Noël sans les confiseries ? Volontiers offertes aux proches et aux amis, ces gourmandises enchantent le cœur et mettent du soleil dans les nuits si longues de l’hiver. Certaines confiseries font partie de l’imagerie de Noël et nous ramènent à notre enfance. Voici quelques idées de bonbons incontournables.

    4 idées de confiseries de Noël

    Le sucre d’orge

    L’invention du sucre d’orge par des religieuses bénédictines remonte à 1638. À base de sucre cane cuit, de décoction d’orge perlé et de vinaigre, il était alors utilisé pour soulager les maux de gorge. Son succès s’imposa auprès de la cour du roi, puis plus récemment dans les centres thermaux.

    Cette confiserie médicinale était vendue sous forme de berlingots recouverts de sucre glace ou bien de bâtonnets d’une belle couleur ambrée. La recette a été transmise à des confiseurs qui lui ont donné sa fameuse forme de canne symbolisant le bâton du berger.

    Plus connu de l’autre côté de l’Atlantique pour son parfum à la menthe et ses fameuse stries rouges et blanches, le sucre d’orge est un symbole de Noël et vient décorer vos tables et vos sapins de ses belles couleurs. Il peut facilement être incorporé aux recettes festives sous forme de beaux éclats brillants.

    Le réglisse

    Le réglisse est extrait de la racine de la réglisse, plante originaire du sud de l’Europe et d’Asie. Son nom lui vient du grec et signifie racine douce, sucrée : elle est naturellement 30 fois plus sucrée que le sucre !

    Cette plante a de nombreux bienfaits sur la santé et est utilisée en pharmacopée chinoise comme stimulant intellectuel ; elle calme la toux et fait baisser la tension artérielle. Il faut toutefois ne pas en abuser. Elle entre également dans la composition du pastis.

    On trouve le réglisse en France sous forme de bâtons de réglisse, comme chez NiceBonbon, mais aussi sous forme d’un long fil noir enroulé sur lui-même, le fameux rouleau de réglisse ou Zan, qui fait la joie des enfants.

    baton reglisse

    Délicieux bâtons de réglisse

    Chamallow

    Utilisée pour soulager maux de gorge et toux, la guimauve était au départ réalisée à base de guimauve officinale dont la racine était sucrée au miel. Des confiseurs français améliorent la recette à la fin du XIXème en utilisant du blanc d’œuf monté en neige mélangé à de la gélatine et de l’amidon.

    En 1948 l’Américain Alex Doumak permet la production industrielle de cette confiserie grâce à son brevet d’extrusion qui permet la fabrication d’un cylindre de pâte, coupé ensuite en sections cylindriques roulées dans le sucre glace. Connu sous le nom de marshmallow, le confiseur français Haribo le commercialise sous le nom de Chamallow.

    Le chamallow se mange tel quel ou encore grillé au feu de bois au bout d’un long bâton, un classique des soirées américaines ! À Noël, il accompagne vos chocolats chauds et est parfait dans la confection d’une maison de bonbons !

    Pâte de fruits

    Un grand classique de Noël, la pâte de fruits est obtenue à partir de frais cuits dans du sucre : cette méthode servait autrefois à conserver le fruit, une alternative à la confiture. La recette nous vient d’Auvergne, qui s’est vu néanmoins supplanté par le Vaucluse qui en est aujourd’hui le premier fabricant. La pâte est coupée en carrés ou en rectangles qui sont ensuite enrobés de sucre cristallisé, lui conférant un joli croquant.

    On les offre en assortiment de fruits : coing, melon, cerise, poire… Emballées dans un beau ballotin ou un joli sachet, elles ont font un cadeau toujours bienvenu !

    Toutes ces belles friandises font de bien jolis cadeaux ! Elles peuvent aussi prendre leur place dans la tradition des 13 desserts de Noël fêtée par les provençaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une cuisine pour tous les goûts sur Facebook